S'enregistrer

Résultat de votre recherche

Acheter/vendre une voiture d’occasion sans stress : c’est possible !

Publié par stage sur March 9, 2016
| 0

Vendre ou acheter un véhicule entre particuliers n’est pas une opération anodine. Elle peut s’avérer délicate en cas de mauvaise préparation et nécessite quelques règles juridiques mais également du bon sens. Pas de panique, Auto Deal vous guide pour réaliser cette opération en toute quiétude et avec méthode.

Vous êtes décidé à vendre votre véhicule d’occasion, mais à quel prix ? Il s’agit en effet de la première question à se poser. Pour fixer le tarif de votre véhicule, le plus simple est de faire un tour du côté de la cote Argus, notamment via La Centrale. Vous pouvez également consulter les petites annonces de votre région pour faire un bilan des prix pratiqués sur des voitures de même modèle. Comment mettre ensuite en vente votre véhicule ? La traditionnelle affichette sur la vitre de la voiture est toujours un moyen efficace et gratuit. Les petites annonces papier demeurent également une opportunité, certes payante. Enfin, la méthode la plus utilisée reste la publication d’une offre en ligne. Gratuite, rapide et simple, cette solution doit toutefois vous amener à vous méfier et faire le tri entre les potentielles réponses d’acheteurs peu sérieux. Il faut aussi vous rendre surtout disponible pour répondre aux questions posées et caler un rendez-vous pour faire essayer la voiture. Quel que soit le moyen de communication choisi pour votre vente, n’oubliez pas d’indiquer les informations suivantes : prix, marque,modèle , motorisation, kilométrage, année de mise en circulation, équipements principaux et options et vos coordonnées téléphoniques.

De l’art de se préparer pour bien vendre

Afin de mettre toutes les chances de votre côté lorsqu’un acquéreur potentiel prendra rendez-vous pour voir votre véhicule, pensez à le préparer avec minutie afin de le rendre le plus attractif possible. Un bon lavage extérieur et intérieur est le minimum que vous puissiez faire. Insistez sur les tapis de sol, les vitres et la carrosserie avec un coup de polish pour donner à la peinture un bel éclat. N’oubliez pas non plus la pression des pneus. La première impression est souvent la bonne comme le dit le célèbre adage alors ne laissez pas passer une belle occasion de vendre votre véhicule, surtout si vous êtes pressé ! Une fois cette étape réalisée, attelez-vous à l’ensemble des papiers à réunir pour réaliser la vente. Factures des diverses réparations et carnet d’entretien permettront de présenter un historique de la voiture et de rassurer l’acquéreur potentiel. Les procès-verbaux de Vous êtes décidé à vendre votre véhicule d’occasion, mais à quel prix ? Il s’agit en effet de la première question à se poser. Pour fixer le tarif de votre véhicule, le plus simple est de faire un tour du côté de la cote Argus, notamment via La Centrale. Vous pouvez également consulter les petites annonces de votre région pour faire un bilan des prix pratiqués sur des voitures de même modèle. Comment mettre ensuite en vente votre véhicule ? La traditionnelle affichette sur la vitre de la voiture est toujours un moyen efficace et gratuit. Les petites annonces papier demeurent également une opportunité, certes payante. Enfin, la méthode la plus utilisée reste la publication d’une offre en ligne. Gratuite, rapide et simple, cette solution doit toutefois vous amener à vous méfier et faire le tri entre les potentielles réponses d’acheteurs peu sérieux. Il faut aussi vous rendre surtout disponible pour répondre aux questions posées et caler un rendez- vous pour faire essayer la voiture. Quel que soit le moyen de communication choisi pour votre vente, n’oubliez pas d’indiquer les informations suivantes : prix, marque, contrôle technique sont également à présenter. Pour les véhicules de plus de quatre ans, il doit dater de moins de six mois, sous peine de non délivrance d’une nouvelle carte grise. Enfin, procurez-vous les documents administratifs indispensables à la conclusion de la vente : le certificat de situation administrative (ou certificat de non-gage) de moins d’un mois et le certificat de cession (ou de vente), disponibles à la préfecture ou sur Internet.

L’étape clé de l’essai

Le moment de la rencontre avec un acheteur potentiel est arrivé. Première précaution, ne confiez pas les clés de votre voiture avant d’être installé avec lui pour effectuer l’essai et pensez à les reprendre à la fin avant de redescendre du véhicule. Si cet essai a été concluant, la phase de négociation du prix peut alors débuter. Mettez en avant les atouts de votre voiture afin de faire valoir vos arguments face à un acheteur qui essaiera de faire baisser le prix. Suivant que vous soyez pressé ou non pour finaliser la vente et la rareté de votre véhicule, la marge de négociation sur le prix sera plus ou moins grande. Prévoyez toujours d’afficher un prix de vente au-dessus de ce que vous espérez réellement percevoir afin d’avoir un peu de souplesse pour cette étape. Une fois que vous serez tombés d’accord sur un montant, place au remplissage des papiers obligatoires pour finaliser la vente. Le certificat de cession, qui comprend l’identité des deux parties, est à dupliquer en trois exemplaires (un pour l’acheteur, un pour la préfecture et un pour vous). Remettez ensuite le certificat de situation administrative, ainsi que le procès-verbal de contrôle technique, si le véhicule a plus de quatre ans. Barrez enfin la carte grise de deux traits en diagonale et indiquez la mention « vendu le… (date et heure) », avec votre signature. Il est également possible d’y mentionner le kilométrage exact du véhicule.

Un dernier point crucial : le paiement !

Lors de la remise des clés, un chèque de banque ne suffit pas pour être totalement rassuré. Demandez en effet à ce que le chèque vous soit remis en mains propres à l’agence bancaire de votre acquéreur. Si cette étape n’est pas possible, téléphonez à l’agence bancaire pour vérifier l’existence et la validité du chèque de banque au numéro indiqué et présenté par l’acheteur. Ce n’est qu’après cette vérification que vous pourrez remettre les clés au nouveau propriétaire. En tant qu’acheteur, il vous reste à assurer votre véhicule fraîchement acheté. En un simple coup de fil, il est possible d’effectuer cette formalité auprès de votre compagnie d’assurance. Vous pourrez ensuite faire votre demande de nouvelle carte grise, sous un délai de deux semaines à compter de la date d’achat, auprès de la préfecture ou sous-préfecture de votre département de résidence. Maintenant que tout est en règle, et que vendeur et acheteur ont le sentiment d’avoir réalisé une bonne affaire, il ne vous reste plus qu’à prendre la route, avec prudence bien sûr !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <strong> <em> <pre> <code> <a href="" title="">

  • Dernières actualités