S'enregistrer

Résultat de votre recherche

Oui, il existe des alternatives à l’achat d’un véhicule !

Publié par stage sur July 15, 2016
| 0

Et si l’on partageait une voiture ? Location courte ou longue durée, covoiturage, autopartage… Auto Deal fait le point sur les solutions qui s’offrent à ceux qui ne désirent pas acquérir un véhicule neuf ou d’occasion.

 

Cet article n’a pas pour but de dénigrer l’achat d’une voiture, bien au contraire ! Ce marché a assurément toujours un bel avenir devant lui. Mais certains automobilistes ont décidé de se tourner vers des solutions alternatives. Pour quelles raisons ? Parfois par simple attrait pour un mode de vie sans voiture ou bien pour des raisons économiques. Il est vrai que l’on peut trouver une certaine rentabilité en décidant de ne pas acheter son propre véhi- cule. Une voiture neuve perd 25 % de sa valeur à l’issue de sa première année : penser à louer peut alors devenir intéressant, surtout pour une utilisation très ponctuelle et un faible kilométrage annuel. Les citadins sont ainsi davantage intéressés par cette solution que les personnes habitant en milieu rural, où les distances à parcourir sont plus impor- tantes et les transports en commun moins développés. En choisissant de louer une voiture sur une longue durée ou de manière ponctuelle, vous n’aurez qu’un seul prix à payer pour un forfait global incluant l’assurance, l’entretien et l’amortissement du coût du véhicule. Si jamais une panne survient, pas de panique ! Vous n’aurez pas à débourser un centime de plus car le loueur s’occupera de payer les réparations. Par ailleurs, via la location, vous aurez l’occasion de conduire un modèle récent avec les dernières options associées, qui consomme potentielle- ment moins de carburant qu’une voiture plus ancienne dont vous auriez la propriété.

La LLD a le vent en poupe

Dans les alternatives à l’achat, la location longue durée (LLD) connaît de beaux jours. En 2015, 445 360 véhicules ont en effet été mis à la route par ce procédé, qui contribue grandement aux immatriculations aussi bien des véhicules particuliers (VP) que des véhicules utilitaires (VU). L’an passé, la LLD a représenté 17 % du marché total des VP et 32 % des VU. De plus, ce secteur participe à la promotion de véhicules hybrides et électriques. Dans le top des véhicules les plus loués, on retrouve notamment les Renault Clio, Kangoo, Mégane, Scenic et Captur, les Peugeot 208 et 308, les Citroën C3, C4, C4 Picasso et Berlingo. De la citadine à la berline, en passant par le monospace, toutes les gammes sont représentées. Louer une voiture sur une longue durée semble ainsi devenu très à la mode pour les particuliers, se calquant sur le modèle initié au sein des flottes automobiles d’entreprise. La LLD présente notamment plusieurs avantages. Elle permet tout d’abord de changer régulièrement de voiture et d’être toujours au volant d’un modèle de dernière génération, puisque vous louez un véhicule pour un à cinq ans et pour un kilométrage défini. Le montant des mensualités est fixé selon le prix de la voiture, le prix de sa valeur résiduelle à la fin du contrat, la durée du contrat et les services inclus (entretien, assurance, assistance, etc.). Vous maîtrisez ainsi votre budget puisque chaque mois vous aurez toujours à payer la même somme. Selon le prix de revient kilométrique en fonction de divers paramètres et en comparaison avec l’achat d’un véhicule, la location longue durée représenterait une économie de 15 %. Cependant, soyez vigilant avant de vous engager quant au nombre de kilomètres du forfait fixé dans le contrat (environ 15 000 km/an pour une essence et 25 000 km/an pour un diesel) car, en cas de dépassement du kilométrage, vous aurez des pénalités à payer. Enfin, ne confondez pas la LLD avec la LOA (location avec option d’achat). Avec la LLD, vous ne pourrez pas acheter le véhicule à l’issue de la location.

Location lowcost ou entre particuliers : pour des besoins ponctuels

Disponible sur Internet uniquement, la location lowcost est plutôt destinée à des départs en vacances ou en week-end. Pour quelques jours, elle s’avère plus rentable que la location automobile traditionnelle. Vérifiez bien toutefois les tarifs pratiqués, assurance comprise, et soyez vigilant car des arnaques existent. Plus marginal auprès du grand public mais qui tend toutefois à se développer : osez la location de véhicules entre particuliers ! Elle part du principe que 96 % de voitures restent rangées au garage la journée car leurs propriétaires ne s’en servent pas pour aller travailler et prennent les transports. Ce mode de location alternatif, lancé par des start-ups, propose de louer son véhicule à un autre conducteur quand on n’en a pas l’utilité. Un marché, certes restreint, mais qui semble avoir une belle marge d’évolution. Il mise avant tout sur la proximité, le respect mutuel entre propriétaires et utilisateurs, le besoin des automobilistes de rentabiliser leurs véhicules et il surfe sur le boom de l’économie collaborative. Il est également un bon complément à l’utilisation des transports en commun. Le trajet en voiture de particulier peut ainsi compléter une fin de parcours dans le cadre d’un déplacement professionnel. À noter que les automobilistes situés en zones urbaines ou touristiques possédant des petites citadines réussiront plus facilement à louer leurs véhicules à d’autres particuliers en raison d’une position stratégique et d’un produit plus passe-partout.

Covoiturage : bien mais peut mieux faire

C’est paradoxalement la plus connue des méthodes alternatives à l’achat d’un véhicule mais seulement 25 % des Français l’auraient déjà expérimentée. Le covoiturage fait notamment preuve de mesures incitatives et de promotion de la part de municipalités ou d’entreprises. Les sites Internet dédiés à ce mode alternatif pullulent. Prendre un ou plusieurs passagers dans son véhicule le temps d’un trajet n’est plus quelque chose d’exceptionnel. C’est surtout une bonne occasion de diviser le prix de son voyage par le nombre de personnes embarquées. Quelque part comme une version 2.0 de l’auto-stop d’antan, elle est davantage plébiscitée pour les trajets de longue distance pour des vacances ou un week-end, afin de suppléer le train, que pour des parcours quotidiens pour lesquels les contraintes de chacun (horaires de travail, loisirs, etc.) sont plutôt un frein. Enfin, terminons par la formule de l’auto-partage, qui est de son côté bien implantée dans de nombreuses villes de France. Ce système de location de voiture pour les particuliers est géré par un opérateur qui assure l’achat des voitures, leur entretien, les réparations et le carburant. Démocratisé par Autolib’, lancé en 2011 à Paris, ce mode alternatif est plébiscité pour des trajets urbains de courte distance pour se rendre d’un point A à un point B. Il existe également des opérateurs d’autopartage en entreprise, à destination des salariés, pour leur permettre d’utiliser un véhicule pour leurs trajets professionnels, mais également en location le soir ou le week-end, en contrepartie d’une participation financière.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <strong> <em> <pre> <code> <a href="" title="">

  • Dernières actualités